Ancrage et grandeur, principes élémentaires pour s’installer dans toutes les postures

Continuons aujourd’hui à découvrir ensemble le yoga.

Nous avons déjà abordé les principaux styles de yoga (la hatha, le vinyasa, l’ashtenga, etc etc) et les accessoires qui peuvent vous aider lors de votre séance. Nous savons aussi maintenant pourquoi il est recommandé de respirer par le nez. Je vous invite à relire les 3 premiers articles du blog (par ici) si vous venez de nous rejoindre.

Les fondamentaux sont posés. Vous savez maintenant à peu près ou vous mettez les pieds 😉 

Savoir ou on est, c’est une chose, mais savoir comment faire, c’est mieux encore !

Votre professeur de yoga ne manquera pas de vous guider pour vous installer dans chaque posture et vous accompagnera étape par étape tout au long de la séance. Il fera cela généralement très bien. 

L’idée de cet article est de développer les deux recommandations que vous ne manquerez pas d’entendre tout au long de votre séance : ancrage et grandeur.

L’«objectif » d’une posture, comme l’a écrit très justement Patanjali (qui est le premier à avoir codifier la pratique ancienne et traditionnelle du yoga) est d’ « être fermement établi dans un espace heureux * ». Pour simplifier, c’est réussir à tenir sur une période relativement longue (plusieurs respirations) une posture (qui peut être très physique) de façon confortable.  Pour cela, une respiration fluide et ininterrompue aidera énormément, mais physiquement il vous faudra d’autres outils. L’air doit pouvoir circuler dans votre corps de façon fluide, sans nœuds et sans tension.

Pour parvenir dans cet état ou tenir une posture de façon stable est confortable : un ancrage solide et une élévation continue du corps sont vos outils.

Il faut en quelque sorte installer son corps dans deux directions opposées, comme les arbres !

Lorsque l’arbre a des racines profondes et solides, il résistera mieux aux tempêtes. Et en élevant ses branches vers le ciel, il atteindra plus facilement le soleil qui le fera pousser.

Nous sommes un arbre !

Nos pieds sont nos racines et la couronne de notre tête (ou nos bras) nos branches. 

Trouver l’ancrage dans le sol, laisser le poids de votre corps et vos points d’appui se transférer dans le sol, c’est établir des fondations solides pour vous permettre de devenir plus léger pour ensuite vous élever naturellement. 

Quelque soit la posture que vous souhaitez adopter, qu’il s’agisse d’une posture assise ou debout, d’une inversion, que vos bras soient le long de votre corps ou tendus vers le ciel, les points en contact avec le sol sont vos points d’appuis, vos fondations. Et, la partie de votre corps qui se dirige vers le ciel doit exercer un mouvement opposé, pour créer de l’espace à l’intérieur de votre corps et permettre à l’énergie vitale (le prana) d’y circuler librement.

Réussir à placer son corps dans l’espace, et en sentir tous les bénéfices, c’est ce que vous devez rechercher.

Alors lors de votre prochaine séance, pensez par commencer par trouver cet ancrage avant de remonter vers le ciel.

A vos tapis !

*Traduction de G. Blitz

%d blogueurs aiment cette page :